Loisirs
0

Les sachets de thé : plus complexes qu’ils n’y paraissent

Enveloppe de papier, de soie ou de coton, en forme de rectangle ou de pyramide, en matière de thé, la qualité du sachet influe sur la teneur de la dégustation.

Le thé n’aurait jamais dû être commercialisé sous la forme de sachets. Auparavant, il arrivait dans les maisons sous la forme de boîtes traditionnelles. Le sachet apparu pour la première fois dans le Nouveau Monde, aux États-Unis. Si les Américains consomment aujourd’hui majoritairement du café, ils étaient plutôt en 1908 friands de thé. Thomas Sullivan était à l’époque un marchand de thé à New York. Comme beaucoup de ses confrères commerçants, il testait de nouvelles méthodes de vente dans la Big Apple. C’est ainsi qu’il a souhaité offrir à ses clients les plus fidèles des échantillons de thé pour qu’ils puissent goûter à de nouvelles saveurs de retour à leur domicile. Il a glissé quelques feuilles à infuser dans des foulards de soie en inventant les premiers sachets de l’histoire du thé.

L’importance du contenant

Aujourd’hui, 75% du thé dans le monde est consommé sous la forme de sachet. Plus pratique, il est déjà dosé par le fabricant. Plus propre, il facilite le nettoyage. Il existe plusieurs formes de sachets (plat, rectangulaire ou pyramidal) et plusieurs manières d’envelopper les feuilles (gaze, papier ou mousseline). Certains sachets de thé sont vendus tels quels, d’autres disposent d’un suremballage. Quelles techniques préservent mieux les saveurs ?

Le sachet en papier reste le plus vendu au monde, léger et peu onéreux, il présente aussi de gros défauts. Comme il n’est pas transparent, les fabricants peuvent y glisser du thé de mauvaise qualité. Pire : le papier dépose un arrière-goût à chaque tasse. Certains fabricants peu scrupuleux n’hésitent pas à recourir à des papiers blanchis au chlore, des agrafes ou de la colle nocive pour la santé et l’environnement. Il convient donc de surveiller la composition des produits avant de les acheter. La mousseline de soie ou en coton reste le sachet traditionnel et sophistiqué anglais. Elle présente vraiment un emballage à privilégier : sans goût, plus résistante, elle garde davantage les saveurs.

La forme du sachet a-t-elle une importance sur la conservation et la dégustation des feuilles de thé ? Pour amateurs, cela ne fait aucun doute ! En effet, les sachets plats restent plus faciles à transporter et à sur-emballer. En revanche, lorsqu’ils sont trop entassés dans une boîte en carton, les feuilles de thé ont tendance à rester coller aux parois du papier et à moins libérer leur saveur. À l’inverse, les sachets de formes ronde ou pyramidale se conservent, par essence, dans un espace plus large et leur forme leur confère une meilleure diffusion des saveurs. Le sachet en mousseline et en forme de pyramide présente une qualité optimale.

N’oubliez pas également les capsules de thé type Nespresso particulièrement pratiques mais aussi le thé dit « en vrac », à infuser dans une boule à thé. Il offre à l’amateur de thé le plaisir de sélectionner lui-même, auprès d’un vendeur spécialisé, son précieux nectar et de doser ses feuilles séchées selon ses goûts.

Partager:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest

Par Michel P.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous souhaitez poster votre avis ?
Laisser une réponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *