Maison
0

Les bienfaits insoupçonnés du café

Consommé de manière raisonnable (trois à quatre tasses par jour), le café peut générer des effets bénéfiques sur nos organismes. A défaut d’être un médicament miracle, voilà une boisson qui permet d’allier plaisir et bienfaits.

Grâce à son principal composant, la caféine, une tasse de café le matin est considérée par nombre de consommateurs comme synonyme de réveil ! Pas étonnant. La caféine influence le système nerveux en bloquant l’adénosine, un neurotransmetteur qui a tendance à inhiber les actions et réflexes. Du coup, d’autres neurones comme la dopamine stimulent la mémoire, l’énergie, les fonctions cognitives en général.

Des effets constatés en moins d’une heure et qui s’achèvent au bout de quatre heures en général.

Apport nutritif, mais pas seulement

Le café se révèle par ailleurs riche en vitamines et minéraux. Une capsule de type Nespresso peut équivaloir à 10% des besoins quotidiens en vitamine B2 et 3% des besoins en manganèse et potassium. Ce n’est pas négligeable ! Il s’agit par ailleurs d’une boisson qui contient des antioxydants en nombre suffisant pour aider à protéger les cellules.

Peu calorique, le café dope également le métabolisme en accélérant la combustion des graisses (idéal pour qui veut soigner sa ligne) et bonifie les effets de la marche, par exemple (15 % d’énergie consommée en plus).

C’est ainsi un excellent apport pour les sportifs, d’autant que la caféine augmente la fréquence cardiaque tout en stimulant la vigilance et les réflexes.

Un café consommé après le repas s’avère bénéfique car il booste la sécrétion des enzymes digestives et aide le transit tout en ayant des effets diurétiques. Il est en revanche déconseillé aux personnes souffrant d’ulcères ou de pathologies de l’œsophage.

Décidément très polyvalente, la caféine est par ailleurs réputée pour aider à supporter les migraines grâce à son action sur la pression sanguine.

Selon certaines études, une consommation raisonnable de café permettrait également de prévenir certains cancers (colon et foie) et pour ce qui est des affections neurologiques, des chercheurs ont mis en évidence son action bénéfique pour prévenir le syndrome de Parkinson et la maladie d’Alzheimer : dans les tranches d’âges les plus concernées, les buveurs de café sont moins nombreux à être victimes de ces affections.

Vertus polyvalentes

Toujours à dose raisonnable, le café stimule à bon escient la pression artérielle et réduit les risques de formation de calculs biliaires et de certaines pathologies du foie (hépatites) tandis que ses molécules protègent les cellules qui génèrent l’insuline, soulageant certaines formes de diabète.

On n’oubliera pas de mentionner pour conclure une étude de la très sérieuse université d’Harvard qui a mis en évidence les bienfaits du café pour lutter contre la dépression.

Incroyable mais vrai : le café est décidément une boisson aux vertus trop souvent insoupçonnées.

Partager:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest

Par Michel P.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous souhaitez poster votre avis ?
Laisser une réponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *