Loisirs
0

Le face kini : l’arme Chinoise anti bronzage

Alors qu’au contraire de l’Europe où le bronzage est de rigueur au retour de vacances, en Chine, prendre des couleurs est réservé aux ouvriers agricoles. Pour contrer une assimilation non désirée à la classe populaire, les Chinoises se sont dernièrement vue proposer un apanage des plus surprenants : le face kini, comprenez une cagoule à porter sur la plage pour se protéger des rayons du soleil. Décryptage d’un phénomène particulièrement en vogue…

Une drôle de tendance

De la pâleur comme symbole de raffinement, force est de constater qu’en Chine, l’été 2015 était celui du face kini qui a permis à ces dames de pouvoir conserver leur teint de porcelaine tout en profitant des plaisirs offerts par les stations balnéaires. Pouvant s’associer à une combinaison afin de ne pas brunir sur l’ensemble du corps, cet accoutrement qui prête à sourire, permettrait notamment de se prémunir des piqures de méduses.

Cagoules bariolées, elles arborent des couleurs flashy et reprennent parfois les classiques des masques de l’opéra de Pékin. Une tenue pour affronter la plage, qui nous laisse quoi qu’il en soit assez songeur.

Contre la terreur du bronzage

Parce qu’avoir la peau tannée est signe de pauvreté, certaines chinoises tenteraient donc le tout pour le tout au risque de se coller une cagoule en latex sur le visage, et de ne pas profiter de tous les bienfaits psychologiques, d’une après midi sous les rayons du soleil.

Une tendance imposée par les critères de la mode, qui semble dans l’empire du milieu, faire oublier chapeau , crème solaire et autres parasols nous offrant l’opportunité d’allier plaisir de la plage et teint blafard.

 

Partager:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest

Par Gisèle

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous souhaitez poster votre avis ?
Laisser une réponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.