Entreprise
0

Combien d’esclaves travaillent pour vous ?

Un titre choc pour un site choc…. Notre société de consommation a des bons comme des mauvais côtés. Nous évoluons d’une part et détruisons d’autre part. Par conséquent, celle-ci doit faire face à de nouvelles contrariétés qui chaque jour impactent la vie de plusieurs concitoyens du monde entier. Ce qui peut représenter un travail pour l’un et peut-être considéré comme de l’esclavagisme pour l’autre.  En effet, notre mode de consommation influe sur les autres cultures sans que nous nous en rendions compte…

Le site web Slavery Foot Print dénonce ce mode d’esclavagisme moderne. Posez-vous cette question : à mon échelle « quel est mon impact » sur l’humanité?

 

L’expérience du site web

 

Une prise de conscience assez brutale vous attend. Sans vous en rendre compte tout ce qui vous entoure n’est peut-être pas fabriqué de la façon la plus sûre et la plus eco-citoyenne.

Lorsque vous ouvrez la page du site, apparaissent deux possibilités :

  • la première comprendre l’utilité de ce test
  • La deuxième le choix de démarrer le test.

Lorsque vous démarrez ce test, vous aurez une série de 11 questions à répondre. Elles se basent sur :

  • Votre ville
  • Votre genre (Homme ou femme)
  • Votre âge
  • Nombre d’enfants ou pas
  • Votre type de logement (Location, propriétaire)
  • Ce que vous mangez (à établir sous forme de quantité en pourcentage)
  • Quels les produits sont présents dans votre salle de bain ?
  • Combien de bijoux avez-vous ?
  • Quels matériels électroniques utilisez-vous ?
  • Quels sports pratiquez-vous ?
  • Que peut-on trouver dans votre dressing ?
  • Et si vous faites appel à des services sexuels ?

À la fin du test, vous constatez quel est votre impact lié à votre mode de consommation. Et les domaines de l’électronique, de l’agriculture et du textile ont une influence négative sur le score de bon nombre de participant.

 

L’esclavagisme : un mode de vie aboli ?

 

Il est important d’exiger que les marques soient plus citoyennes envers les « pays fournisseurs ».  Les consommateurs ont le pouvoir :

  • d’influencer les marques sur leur mode de fabrication
  • d’imposer des règles strictes du code du travail pour protéger au mieux les communautés présentes dans les usines de fabrication.
  • de permettre à tous de pouvoir travailler avec les mêmes conditions de sécurité que vous soyez en Inde, en Chine ou bien en Europe.
  • de lutter contre cette nouvelle forme d’esclavagisme qui pousse les fournisseurs à être plus exigeants envers leurs salariés au lieu de l’être envers leurs clients.

Des clients qui nourrissent cette discrimination, puisqu’elle pousse à nuire progressivement au mode de vie des pauvres dans les communautés.

Il est important de défendre la sécurité et le respect de ces travailleurs. La possibilité de permettre à toutes et à tous de vivre en harmonie et libre d’exercer un métier dans de bonnes conditions pour les générations futures. L’organisation Slavery Foot Print prône que chaque nouvel objet ou vêtement soit sous fabriqué l’étiquette « Made in a Free World » !

 

Si Slavery Foot Print était une chanson, elle serait « Im slave for you » de Britney Spears :

Partager:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest

Par admin

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous souhaitez poster votre avis ?
Laisser une réponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.