Loisirs
0

La fin des cauchemars avec l’avale soucis

Au pays des mamans, il est un impondérable bien connu à l’approche de la tombée de la nuit : les cauchemars. Monstres cachés derrière les rideaux, fantômes dans les armoires, grand méchant loup caché sous le lit… et autres croquemitaines, la liste des personnages préposés à effrayer nos tous petits  n’en finit plus. Câlins, lecture de contes, doudous, rien n’arrive à apaiser votre bout de chou ? Popism a trouvé une solution toute douce : l’avale soucis. Focus sur le doudou nouvelle génération qui a fait le buzz cette année au pied du sapin…

Finis les gros chagrins

Dites adieu aux angoisses de vos enfants en un zip de fermeture éclair. L’avale soucis, permet notamment aux plus petits de 4 à 10 ans, tranche d’âge pour laquelle il est particulièrement difficile de mettre des mots sur ses peurs, ses angoisses et son ressenti , d’envoyer aux oubliettes certaines craintes.

Dessiner ou écrire ce qui les tracasse sur un bout de papier, et, de manière symbolique le faire disparaitre dans la « bouche » gigantesque de la peluche aux allures déjantées… histoire de leur dire au revoir.

Un doudou à son image

Un concept à la fois ludique, créatif et utile qui pourrait bien plaire également aux adulescents ainsi qu’à tous ceux qui sont à la recherche d’un peu de douceur dans ce monde de brutes, et aspirent à éloigner de leur esprit toute pensée négative.

Disponible sous 15 formes différentes, ces petits personnages de toutes tailles et  en velours de coton, peuvent se glisser facilement dans un sac à main, un sac à langer, voire une poche pour la version porte- clefs.

Une idée lumineuse, nous venant de l’Allemand Schmidt spiele, inventeur du jeu des petits chevaux, que l’on va s’empresser d’adopter. Si l’avale soucis était une chanson il serait « Si je ne t’avais pas » de Monstres et compagnies.

Partager:
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest

Par Gisèle

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Vous souhaitez poster votre avis ?
Laisser une réponse!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.